Ajouter un commentaire

LES SERVEURS DEDIES : QUELS USAGES ?




RGPD


Comme son nom l’indique, un serveur dédié désigne une machine sur laquelle vous avez un contrôle total (et la responsabilité), vous disposez également de l’intégralité des ressources. Par définition il s’oppose au serveur mutualisé, dont les ressources sont partagées entre plusieurs utilisateurs.
Les usages des serveurs dédiés sont extrêmement variés. Professionnels comme particuliers, nous sommes de plus en plus à nécessiter une machine. Dans cet article nous allons tout d’abord tenter de définir ce qu’est un serveur, nous étudierons ensuite les différentes typologies de serveurs. Enfin, nous tenterons de couvrir plus en profondeur les multiples usages d’un serveur dédié.

Qu'est-ce qu'un serveur ?

RGPD


Pour mieux comprendre le terme serveur, nous nous appuierons ici sur la définition donnée par le Journal du Net (JDN) :
« En informatique, le terme serveur désigne un appareil matériel destiné à offrir des services à des clients. Ces services se résument la plupart du temps à un service Web, la collecte de courriels, le stockage et la consultation de banques de données, ou encore le commerce électronique. »
Concrètement, un serveur est composé de plusieurs composantes informatiques essentielles tout comme l’ordinateur que vous possédez chez vous (Processeur, RAM, disque dur…). On installe ensuite sur la machine un OS (très souvent Linux ou Windows Server pour certains usages), puis des services selon vos besoins. La différence essentielle se situe au niveau de la nature des calculs que la machine prend en charge, par exemple un serveur ne fait pas tourner de jeux vidéo il n’est donc pas optimisé pour les calculs graphiques il se peut d’ailleurs qu’il ne dispose même pas de carte graphique. On conviendra également qu’en moyenne un serveur est plus puissant qu’une machine de bureau car elle a besoin d’exécuter des opérations demandées non pas par un mais plusieurs utilisateurs.
Aujourd’hui, plus de 400 millions de serveurs sont actifs dans le monde et ce chiffre est voué à croitre de manière très importante dans les années à venir. En effet, on constate un nombre croissant de Data Centers dans le monde au fur et à mesure que les besoins en hébergement augmentent.
Un serveur peut prendre de nombreuses formes, pour des soucis d’optimisation d’espace, les hébergeurs préféreront un format à plat dit « rack ». En effet leur forme permet de les disposer dans des « baies ». Ainsi les hébergeurs peuvent facilement empiler les machines. De plus, ce format facilite les interventions lorsque les équipes techniques doivent intervenir en salle blanche. Cependant, vous pouvez très bien opter pour un serveur « tour » qui ressemblera en tout point à l’unité centrale que vous pouvez avoir chez vous. Ces machines sont privilégiées pour des petits usages internes dans les TPE par exemple.

RGPD


A quoi ça sert ?

Aujourd’hui pour toutes les entreprises, avoir un serveur est quasiment obligatoire. Les usages sont très nombreux.
Premièrement, lorsqu’une société souhaite avoir une présence en ligne, l’acquisition d’un nom de domaine et d’un hébergement est impératif. Pour un simple site vitrine à faible trafic, un hébergement mutualisé peut être suffisant. Cependant, pour un site de e-commerce par exemple, ou lorsque votre activité génère un trafic important, il est indispensable de vous équiper d’un serveur dédié. Ainsi, vous bénéficierez de l’entièreté des ressources et vous serez libre de gérer la machine à votre guise. Il est donc fortement conseillé de se tourner vers un professionnel de l’hébergement qui pourra vous conseiller en termes d’infrastructures et de vous épauler sur les aspects techniques.
Mais un serveur a bien d’autres utilités que l’hébergement d’un site internet. Métaphoriquement, ce ne serait que la partie visible de l’iceberg.
Ensuite, nous pouvons nous intéresser aux autres usages des serveurs dédiés qui peuvent s’avérer moins évident. Premièrement, et c’est essentiel pour de nombreuses entreprises, un serveur dédié vous servira à héberger vos bases de données. Vous pouvez faire le choix d’internaliser votre hébergement si les données de votre base sont critiques, mais une fois encore, nous vous conseillons d’en confier la gestion à un professionnel.
Nous allons maintenant nous pencher sur des serveurs à usage bien spécifiques. Par exemple, les serveurs NAS (Network Attached Storage) sont idéals pour stocker des données. Un peu à la manière d’un disque dur externe, le NAS vous permet de faire du stockage en réseau. Ce type de serveur s’avère très pratique à partir du moment où vous disposez d’une bande passante suffisante pour assurer une bonne vitesse d’upload et de download.
Pour répondre à certains usages, certains serveurs sont également équipés de composants spécifiques. Nous pouvons entre autres citer les serveurs GPU, qui en plus d’un processeur (CPU) classiques, disposent également d’une carte graphique (GPU) et ce pour plusieurs raisons. Pour miner des crypto actifs (Bitcoins).
Note : Phénomène de mode universel, le minage de crypto-actif s’est avéré être un moyen peu compliqué pour faire de l’argent. En réalité, cette activité reste très gourmande en ressources, énergie et reste très corrélée au cours des différentes monnaies.
Certains hébergeurs proposent des offres pour miner ces crypto-actifs. La solution que vous aurez choisie vous permettra de vous épargner les problématiques de maintenance et gestion de l’infrastructure. Ainsi, ce choix permet de bénéficier de matériel toujours à jour et fonctionnels en plus d’un support réactif et compétent.
Les serveurs GPU sont également indispensables pour réaliser des taches graphiques comme du montage vidéo ou du dessin assisté par ordinateur. On pense notamment ici aux Youtubeurs, qui sont souvent amenés à monter leur propre vidéo. Ces derniers nécessitent également une bonne bande passante afin d’uploader leurs vidéos c’est pourquoi ils font très souvent le choix d’utiliser un serveur hébergé en Data Center pour coupler serveur GPU et bande passante garantie.

Nos amis gamers seront également particulièrement sensibles au choix de leur serveur dédié, en effet de nombreux jeux en ligne offrent la possibilité d’avoir son propre serveur dédié. C’est par exemple le cas de Minecraft, extrêmement connu dans le monde du jeu vidéo. Vous pouvez faire le choix d’héberger votre serveur en local, c’est-à-dire sur votre propre ordinateur. Attention si vous faites ce choix, vous devez vous assurer que votre bande passante et les ressources de votre machine sont suffisantes pour supporter plusieurs joueurs. De plus, pour que votre serveur soit actif, votre ordinateur doit être allumé en tout temps. Cette solution est peu couteuse mais si vous préférez assurer la qualité de votre serveur, il est important de se tourner vers un hébergeur, ce qui certes vous sera facturé mais vous garantira un serveur de qualité, pour une utilisation en continue et une bande passante asynchrone (vitesse d’upload égale à la vitesse de download).

Pour conclure, nous nous pencherons sur certains usages encore plus spécifiques. C’est par exemple le cas des PRA (Plan de Reprise d’Activité) ou PCA (Plan de Continuité d’Activité). En quelques mots un PRA est une redondance des équipements pour assurer une continuité de l’activité en cas de coupure. Un PRA est indispensable pour éviter tout arrêt de votre activité. Ainsi les équipements redondés prennent la relève automatiquement lorsqu’une panne survient sur l’équipement principal, on aura recours à ce type d’infrastructure dans le cas d’une boutique en ligne à fort trafic par exemple.

La liste que nous avons vue aujourd’hui n’est bien sûr pas exhaustive mais couvre pas mal de terrain, nous avons tenté d’illustrer la très grande diversité des usages du serveur dédié.