Ajouter un commentaire

Quelle est la différence entre un Cloud privé, un Cloud public, un Cloud hybride ?

Le Cloud computing est une technologie basée sur la virtualisation des ressources. En partant de machines bien réelles et palpables, le Cloud permet d’attribuer les ressources de manière plus flexible selon les besoins et de les rendre accessibles via Internet. Ainsi, les services seront accessibles dans le monde entier à condition d’avoir une connexion internet. Pour les utilisateurs, ces ressources ne se matérialisent pas directement, c’est d’ailleurs l’origine de l’appellation «Cloud».

Accessible sous de nombreuses formes dont les acronymes vous sont surement familiers (SaaS / PaaS ou encore IaaS), la virtualisation gagne du terrain chez les particuliers, mais aussi les entreprises. Ces dernières étaient pour beaucoup réticentes à porter leurs données dans le « nuage », principalement pour des raisons de sécurité. Cependant, les freins ont été peu à peu effacés et compensés par les très nombreux avantages que comporte le Cloud.

Aujourd’hui, la quasi-totalité des services ou applicatifs peuvent être déployés dans le Cloud, mais les différences entre les différents types de Cloud ne sont pas toujours claires pour tout le monde. En effet, qu’il soit public, privé ou hybride, tous les Clouds répondent à des besoins ou des problématiques différentes.

Quels sont les points communs entre tous les Clouds ?

Que ce soit un Cloud public, privé, hybride ou multiCloud, tous ont la possibilité d’extraire, de regrouper et de partager des ressources de calcul d’un réseau. Ils sont créés à partir du même ensemble technologique, avec un système d’exploitation et une plateforme de gestion ainsi que des API (interface de programmation d’application). Pour finir, ils ont tous la possibilité d’intégrer des outils de virtualisation et d’automatisation.

CLOUD PUBLIC

On dit qu’un Cloud est public lorsque les données sont divisés et répartis entre plusieurs utilisateurs. C’est le Cloud le plus « simple » à déployer, en effet, l’utilisateur final va acheter le droit d’utiliser l’infrastructure Cloud du fournisseur pour une facturation à la ressource. Le prix dépend du temps d’utilisation et du volume de ressources mis à la disposition de l’utilisateur. Le Cloud public présente donc l’énorme avantage d’être facturé à l’usage.

CLOUD PRIVE

Le Cloud privé utilise des technologies de virtualisation afin de regrouper les ressources issues du matériel physique dans des pools partagés. Ses ressources sont dédiées, pour le client final, unique avec un accès complètement isolé, il est déployable partout dans le monde. Cela permet d’assurer l’étanchéité de votre infrastructure et d’avoir des coûts plus prévisibles, car la facturation se fait en fonction des machines propriétaires dont vous avez besoin et dans lesquelles vous êtes libres de déployer les instances qu’il vous faut à tout moment.

Les Clouds privés sont à privilégier pour les entreprises ayant une charge de travail prévisible sur toute l’année. De plus, les Clouds privés sont connus pour être les plus sécurisés, car le travail est protégé par le pare-feu du client final.

CLOUD HYBRIDE

Un Cloud hybride est une combinaison d’un environnement unique et connecté par des LAN (réseaux locaux), WAN (réseaux étendus), VPN (réseaux privés virtuels), ou des API (interface de programmation d’application). Un Cloud hybride contient deux Clouds minimum, par exemple un Cloud privé et un public, ou deux privés ou deux publics. Il doit être géré à partir d’une plateforme de gestion et d’orchestration (Cloudstack chez IKOULA). Les Clouds hybrides sont les plus polyvalents, car ils sont compatibles avec tous les projets et les environnements.

CONCLUSION

Pour conclure, le meilleur choix est celui qui correspond au mieux à vos besoins, votre budget, la cadence de travail, la gestion des données. Le Cloud vous permettra de vous consacrer pleinement à votre cœur de métier tout en bénéficiant d’une sécurité informatique complète et performante. Choisir IKOULA comme hébergeur, c’est choisir une entreprise et des datacenters Français qui protègent et sécurisent au quotidien vos données.